Découvrez Marc Saez et sa formation au doublage

Posted by Léa Rousseau on 8 juin 2020 19:05:30
Léa Rousseau

saez copie

Nouveau dans l'industrie du doublage ou ayant l'envie de se perfectionner ? Marc Saez, comédien et Directeur Artistique a répondu à nos questions sur le métier de la voix et présente les grandes lignes de sa formation centrée sur les techniques du doublage et aux enregistrement multimédias.

PORTRAIT : MARC SAEZ, COMEDIEN & DA

Marc Saez est auteur et metteur en scène de Théâtre, comédien, directeur artistique et comédien de doublage. Découvrez la formation qu'il propose au travers de sa compagnie Les Séraphins.

 

Quand et comment avez-vous commencé à exercer dans l'industrie de la voix ?

Dans les années 90. Je sortais du conservatoire d'Art Dramatique et tournais pas mal à Marseille dans des productions pour France 3 National et Régional notamment avec Philippe Carrese et c'est sur un tournage de Joseph Conrad Radjah des Mers sur la vie de Joseph Conrad que j'ai rencontré François Leccia. C'était un acteur corse qui avait beaucoup tourné et joué au théâtre et il faisait du doublage. Comme il m'appréciait en tant qu'acteur il m'a donné sont tel et m'a dit de l'appeler quand je monterais à Paris et qu'il me donnerait le contact de studios pour assister. Et c'est donc en prenant mon mal en patience et en apprenant sur le terrain que j'ai fait mon entrée dans le doublage.

Ça ne me paraissait pas difficile parce que pendant des années, en plus de mes études au conservatoire et des tournages, j'étais animateur Radio et faisais aussi des détournements sur des extraits de films existants pour des chaines locales et sans bande rythmo, donc découvrir qu'il y avait une rythmo en support, c'était cadeau.

Avant, les acteurs qui travaillaient en doublage venaient du théâtre pour la plupart et lorsqu'ils repéraient un acteur ou une actrice avec du talent, ils leur proposaient de les présenter en doublage pour vivre un peu mieux de leur métier car le théâtre n'était pas une source de revenus suffisant. Il suffit de voir combien d'acteurs ou d'actrices jouent gratuitement à Avignon. Le doublage était donc ouvert aux acteurs et actrices avec déjà une formation d'art dramatique de base.

 

Quelles sont les industries auxquelles vous donnez de la Voix ?

Je travaille avec tout le monde donc la liste serait trop longue 😉. Le plus simple est d'aller consulter mon site officiel.

 

Pourriez-vous nous décrire un des plus drôles ou des pires moments que vous ayez vécu au travail ?

Pas de pires ou drôle, juste d'excellents souvenirs de tournages au Cambodge, en Colombie, aux USA, au Canada, en Tunisie, en Roumanie. Des moments privilégiés qui font qu'on découvre un pays, ses habitants et ses coutumes en plus de faire son travail. Ah si, peut être, une chose assez cocasse, c'est que je suis un grand fan de séries et que j'adore des séries comme Rome, les Tudors ou Borgia. Me retrouver donc en tant qu'acteur dans les deux premiers épisodes de la 3ème saison de Borgia a été un moment inoubliable pour moi et le début d'une belle amitié avec son créateur Tom Fontana.

 

Décrivez-nous l'un de vos meilleurs projets professionnels !

J'aime tous les projets sur lesquels je m'engage parce que je fais mon métier avec passion. Après je dirais mentions spéciales pour James Nesbitt que j'ai adoré doubler dans Jeckyll et Monroe. Récemment j'ai pris beaucoup de plaisir à doubler l'acteur Espagnol Hugo Silva dans la série Brigada costa del sol, son rôle c'était pour moi une évidence, j'aurais adoré le tourner ! Il y a aussi les dessins animés et les jeux qui m'amusent énoooooormément ! Le laboratoire de Dexter, Léonard est un Génie, Jammie a des tentacules, Nermal et Vito dans Garfield, Ratchet dans le jeu Ratchet et clank... J'adore aussi doubler le Joker dans les dessins animés DC. C'est un personnage complexe à la fois sombre et haut en couleurs qui demande beaucoup de fantaisie et un grande technicité.

 

Comment envisagez-vous l'évolution de l'industrie de la voix sur les 5 prochaines années ?

Je n'aime pas l'orientation qu'a pris le métier depuis quelques années. La technique a pris le pas sur l'humain. Avant, le fait de devoir charger des bobines avec des boucles du film prenait du temps, les comédiens étaient donc convoqués sur des plages horaires plus larges, on nous faisait patienter en salle d'attente et on apprenait a mieux se connaître les uns et les autres. Il y avait un côté chaleureux, on partageait des choses.

Aujourd'hui, pour des questions de rentabilité, on est capable de terminer son rôle dans une série en 1 jour, ou deux si on passe sur plusieurs épisodes. Vous dites bien "l'industrie de la voix"... La passion doit céder sa place à l'efficacité en tous points. C'est forcément moins facile pour les débutants qui arrivent. C'est pour cela que Véronique Picciotto et moi avons créé cette formation, pour préparer à tenir ces rythmes tout en gardant le désir, la passion et avoir la possibilité de bien laisser de la liberté à son outil de comédien pour laisser place à l'interprétation sans le stress.

 

Avez-vous des conseils pour les nouveaux arrivants dans l'industrie ?

Tout d'abord, ne pas se lancer sans être prêt. Il y a beaucoup de demandes dans ce secteur, il y a donc un devoir d'excellence. On remarquera plus facilement quelqu'un qui joue d'une manière sincère et a digéré la technique. A contrario, si une personne se plante sur un premier rendez vous ça marque l'esprit de celui ou celle qui vous auditionne de manière négative et il y a beaucoup de monde à la porte.

Avec Les Séraphins, un stage sur 2 semaines vous permettra de toucher du doigts les failles à combler et les atouts à mettre en avant, surtout qu'on aborde plusieurs supports en doublage, comédie et drame sur de l'unitaire, des séries policières médicales et sitcom comédies pour finir par le dessin animé. On aborde ensuite la pub, le voice-over et le jeu video. Les participants récupéreront à la fin des enregistrements de pub, voice-over et jeu qui leur permettront de montrer leur signature vocale et leurs capacités à changer de voix sur différents supports. On peut dire qu'ils seront mieux armés pour ensuite se lancer dans le métier.

 


 

LA FORMATION

FORMATION DE L'ACTEUR AUX TECHNIQUES DU DOUBLAGE ET AUX ENREGISTREMENTS MULTIMÉDIAS

Thèmes abordés : voix-off, doublage, techniques de voix, animation, jeu vidéo... Les comédiens participants repartiront avec les démos voix réalisées pendant la formation.

Intervenants : Marc SAEZ, Véronique PICCIOTTO, Stéphan DIBERNARDO...

Veronique Picciotto MD 0001[1]
Véronique Picciotto

Prochaines dates : Du 12 octobre au 23 octobre 2020

Niveau : Débutants, intermédiaires, remises à niveau.

Lieu : Paris 

Tarif : 3360€ TTC (peut être pris en charge en partie ou entièrement par l'AFDAS et Pôle Emploi).

Inscription : contact@cielesseraphins.fr - compagnielesseraphins.jimdofree.com

 

HubSpot Video

Vidéo de présentation de la formation

 

 

 

Topics: Directeurs Artistiques, formations, interview

Le blog des professionnels de la voix

Ce n’est un secret pour personne, l’industrie audiovisuelle bouge de plus en plus vite.

Les projets s’enchaînent, et le temps vous manque pour organiser castings, bookings et séances d’enregistrement.

Ou au contraire, vous peinez à trouver les projets qui vous correspondent.

 

Conseils, interviews, articles sur le métier... Notre contenu trouvera ses adeptes parmi les :

  • comédiens de doublage et voix-off
  • producteurs et directeurs artistiques audiovisuels
  • agents voix

 

N'hésitez pas à vous abonner ci-dessous pour recevoir les derniers articles du blog !

Articles les plus populaires